Mardi 20 août, la justice de la péninsule italienne a ordonné le débarquement des passagers du navire humanitaire Open-Arms, bloqué au large des côtes depuis 19 jours avec une centaine de demandeurs d’asile à son bord.

En effet, depuis son arrivée à proximité des côtes italiennes, l’embarcation s’est vue refuser l’accès à un de ses ports.

C’est le ministre de l’intérieur Matteo Salvini qui s’est chargé d’en faire l’annonce.

Cependant, la police judiciaire et deux médecins se sont rendus sur l’Open-Arms afin de procéder à une inspection.

Luigi Patronaggio, le procureur d’Agrigente, a pris la décision de débarquer les passagers en raison de la situation de plus en plus compliqué sur le navire.

Ainsi, ils pourront accoster sur l’île sicilienne de Lampedusa.

En outre, le navire devra être mis sous séquestre préventive, le procureur ayant ouvert une enquête contre X pour « séquestration de personnes, omission et refus d’actes officiels ».

Sur les réseaux sociaux, le ministre de l’intérieur italien a déclaré être directement visé par cette enquête.

Le navire espagnol avait porté secours à une centaine de migrants en Méditerranée avant de se rapprocher des côtes italiennes début août.

Depuis, « la situation est hors de contrôle » à son bord, a annoncé l’organisation non gouvernementale (ONG) sur les réseaux sociaux.

Alors qu’ils étaient 147 en arrivant près de l’Italie, les demandeurs d’asile sont un peu plus de 80 désormais, certains d’entre eux préférant tenter de rejoindre la côte par la nage, sans même de gilet de sauvetage.

Les gardes-côtes italiens ont pu les secourir et les évacuer vers Lampedusa, selon une porte-parole de l’ONG.

Les personnes évacuées sont essentiellement des malades ou encore des mineurs en situation d’isolement.

Plus tôt dans la journée du mardi, l’armée espagnole avait annoncé l’envoi d’un navire militaire afin de porter assistance et de débarquer les demandeurs d’asile dans un port espagnol.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.