Laure Marino, professeur agrégé de Droit à l'Université de Strasbourg, estime que malgré la recrudescence des procès pour violation de droits d'auteur et de propriété intellectuelle, cette dernière est nécessaire.

Par ailleurs, elle revient sur le brevet obtenu par Apple concernant le design de l'iPad, un brevet qui pour beaucoup se résume à avoir breveté “un rectangle avec des coins arrondis”. Pour Mme Marino, si la procédure est commune chez les grandes entreprises, le brevet est inexploitable dans la guerre contre Samsung car la simple similtude ne suffit pas à donner lieu à une condamnation.

En savoir plus.