Le tribunal de grande instance d’Evry a rejeté la demande d’annulation du plan de réorganisation des salariés de Sanofi.

« On est déterminé à poursuivre l’action en appel », c’est ce que Jacques Delmas, délégué syndical CFDT à Toulouse, a déclaré après que les salariés de Sanofi ont été déboutés par le tribunal de grande instance d’Evry concernant leur demande d’annulation du plan de réorganisation de l’entreprise.

Sanofi, première capitalisation boursière de France devant total depuis peu, prévoit de supprimer 914 postes français à l’horizon 2015 mais selon les syndicats, 2500 postes seraient en fait ciblés par cette mesure.

Delmas l’affirme, les salariés comptent poursuivre leurs actions de protestation et ne sont pas surpris par la décision du tribunal : « On savait que le tribunal d’Evry n’a pas l’habitude de juger ce type d’affaires, on avait anticipé. Ce n’est qu’une étape dans le processus. »

Et d’ajouter : «Nous sommes obligatoirement déçus, le jugement n’est pas en notre faveur, on ne peut pas être satisfait. Mais on connaissait la situation, on connaissait le tribunal, notre avocate nous avait mis en garde. »