Jeudi 18 avril, la justice a condamné le présentateur de télévision Cyril Hanouna et la chaîne C8, suite à la diffusion de photos de Karine Ferri dénudée.

Le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) a condamné la société de production H20 et la chaîne du groupe Canal+ à verser la somme de 12 000 euros au titre de dommages et intérêts, « pour violation de son droit à l’image et réparation du préjudice extrêmement violent qu’elle a subi », a expliqué Me Barbara Deleuze, qui défend la plaignante.

Karine Ferri, qui travaille avec la chaîne concurrente TF1, avait évoqué du « harcèlement moral » et une « campagne de dénigrement » menée par Cyril Hanouna.

Au cours de son émission « Touche pas à mon poste », diffusée la 31 octobre 2018, le présentateur montré des photos de la jeune femme dénudée.

Ces clichés, vendus à l’insu, avaient été faits quand Karine Ferri avait 18 ans.

En 2004, la justice avait interdit la diffusion de ces clichés compromettants.

Malgré les excuses de Canal+, Karine Ferri avait réagi auprès du quotidien Le Parisien en novembre dernier : « dix-huit ans plus tard, ces photos ressortent sans autorisation. Pourquoi ? Quelle est l’idée ? On fait de la télé pour ressortir les dossiers de chacun ? Cela a été fait volontairement pour nuire ».

Dans son émission début février, Cyril Hanouna avait expliqué qu’elle demandait un million d’euros pour le préjudice : « c’est n’importe quoi », avant de rajouter « jamais on n’a eu l’intention de te nuire, bien au contraire ».

L’avocate de la plaignante a déclaré : « le tribunal a donné gain de cause à Karine Ferri et l’a déclarée légitime à agir à l’encontre de la chaîne C8 et la société de production de Touche pas à mon poste ».

Cependant, la demande d’excuses publiques a été rejetée.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.