Vendredi 26 juillet, des sources proches du dossier ont affirmé que l’avocat Éric Dupond-Moretti est poursuivi par Wojciech Janowski dans le cadre de l’affaire Hélène Pastor.

Le requérant, ancien consul honoraire de Pologne dans la principauté monégasque, a été condamné à une peine de réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commandité le meurtre de sa belle-mère, la richissime Hélène Pastor.

La milliardaire, à la tête d’un empire immobilier à Monaco, avait été assassinée en compagnie de son chauffeur, Mohamed Darwich, en mai 2014 à Nice.

Les deux victimes avaient perdu la vie peu de temps après avoir été criblées de balles devant un hôpital niçois.

Pendant les dernières heures du procès, en octobre 2018, l’avocat Éric Dupond-Moretti, en charge de la défense de Mr Janowski, avait déclaré face à la cour d’assises des Bouches-du-Rhône : « Wojciech Janowski est coupable d’avoir commandité l’assassinat d’Hélène Pastor. Ces mots que vous attendiez de lui sortent de ma bouche ».

Déjà en garde à vue, l’accusé avait reconnu les faits reprochés avant de se rétracter.

Après la déclaration fracassante de son avocat, Mr Janowski avait déclaré : « je n’ai rien à ajouter, j’exprime mes excuses à Sylvia et à mes enfants ».

Après l’énoncé du verdict, le condamné, âgé de 70 ans aujourd’hui, avait immédiatement fait part de son intention de faire appel du jugement.

D’après une source judiciaire, l’homme d’affaires polonais « n’a jamais donné mandat à M. Dupond-Moretti de plaider coupable ».

A ce motif, s’ajoute « non-assistance pendant l’instruction », car Éric Dupond-Moretti n’aurait rendu visite à son client, incarcéré depuis cinq ans, uniquement deux fois depuis le début de la procédure.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.