Selon une information du Point en date de mardi 22 janvier, Julien Courbet a été condamné par la cour d’appel de Caen (Calvados) à une amende d’un montant de 10 000 euros au motif d’atteinte à la vie privée.

Cette condamnation, prononcée le 14 janvier, fait suite à l’enregistrement et la diffusion des propos d’une habitante du Calvados sans son consentement.

Ses propos avaient été diffusées sur TF1 dans l’émission Sans aucun doute le 23 juin 2006.

A l’amende de 10 000 euros, s’ajoutent 1 500 euros de frais de justice que l’animateur devra verser à la plaignante.

Cependant, Julien Courbet a été relaxé pour certains faits, la cour ayant considéré que le présentateur télé n’est pas intervenu au cours du tournage.

Mais il avait téléphoné à la plaignante le 8 juin 2006, pendant l’enregistrement de l’émission en question.

Me Jean de Mezerac, l’avocat de cette dernière, a expliqué à Actu-Normandie.fr : « à la fin de la conversation, lorsqu’elle a compris qu’elle avait été enregistrée, ma cliente a clairement fait comprendre qu’elle s’opposait à une quelconque diffusion ».

En décembre 2016, après dix ans d’instruction, Julien Courbet avait été condamné en première instance par le tribunal correctionnel de Caen à une amende d’un montant de 6 000 euros.

Le président de la chaine à l’époque, Patrick Le Lay, une journaliste mais aussi le gendre de la requérante avaient également été condamnés à des peines amendes, mais n’avaient pas fait appel de la décision de justice, contrairement à Julien Courbet.

L’émission en question était consacrée notamment à un père de famille privé de sa fille, contrairement à une décision de justice qui lui attribuée la garde de l’enfant de 4 ans.

Avec la complicité de l’équipe de tournage de l’émission, il avait filmé en caméra cachée sa belle-mère.

Alors qu’elle était floutée, elle avait été reconnue par des proches à cause de sa maison ou encore de sa voiture.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.