Lundi 15 avril, l’essayiste controversé Alain Soral a été condamné pour négationnisme, à une peine d’un an de prison ferme assortie d’un mandat de dépôt par le tribunal correctionnel de Paris.

Le proche de l’extrême droite française était poursuivi pour avoir contesté l’existence de la Shoah.

En effet, Alain Soral, 60 ans, avait publié des conclusions litigieuses sur son site internet au mois de novembre 2017, émises par Damien Viguier, son avocat.

Dans cette parution, des citations avaient également été empruntées à Robert Faurisson, tristement connu pour son négationnisme.

Son conseil, poursuivi pour complicité, a écopé d’une amende d’un montant de 5 000 euros, au motif de ses conclusions pour une autre affaire.

Dans ce dossier, le parquet avait requis des peines de six mois de prison ferme à l’encontre d’Alain Soral, et une amende d’un montant de 15 000 euros contre Damien Viguier.

Par ailleurs, le polémiste d’extrême droite a définitivement été condamné en cassation le 26 mars dernier à 10 000 euros d’amende à la suite d’une publication à caractère négationniste en 2016 sur son site internet.

Il ne s’agit pas de sa première condamnation pour des propos illicites, déjà au printemps 2015, le complotiste a été condamné au motif d’apologie de crime contre l’humanité, puis en 2017, pour avoir mis en vente une illustration négationniste sur son site internet.

Au début des années 2000, Alain Soral s’était fait connaitre du grand public pour ses nombreuses parutions controversées sur des thémes comme l’immigration et le communautarisme.

Enrôlé par le comité central du Front national en 2007, il finit par fondé sa « Liste antisioniste » avec Dieudonné en 2009.

Les élections européennes qui suivent sont un échec cuisant, avec 1,3 % des suffrages.

Cependant, sa popularité lui permet de s’imposer comme une référence auprès d’une partie de l’électorat d’extrême droite.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.