Mardi 19 mars, le tribunal correctionnel de Paris a condamné le rappeur Nick Conrad suite à la sortie de son morceau « Pendez les Blancs ».

L’homme de 35 ans a été condamné à une peine de 5 000 euros avec sursis ainsi quà payer 1 000 euros de dommages et intérêts à l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (Agrif) et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra).

Cette peine correspond aux réquisitions du parquet, formulées au cours de l’audience du 9 janvier.

Pour justifier cette décision, le tribunal a expliqué que « les termes de la chanson, accompagnés d’images violentes et brutales, incitent directement l’internaute à commettre des atteintes à la vie sur les personnes de couleur blanche », « la liberté de création artistique n’est toutefois pas absolue » même si « les limites admissibles de la liberté d’expression s’apprécient avec une plus grande souplesse » dans le cas du rap.

De son côté, Nick Conrad a déclaré être « déçu mais le combat va continuer ». Il a tenté de justifier cette « fiction » comme un acte militant contre le racisme, en reprenant des références du cinéma pour illustrer le clip-vidéo.

Chloé Arnoux, l’avocate de l’artiste, a déclaré : « le tribunal a eu une lecture de la liberté d’expression qui ne nous satisfait pas ».

Alors que cette affaire lui a déjà coûté son emploi dans un palace de la capitale, Nick Conrad a annoncé faire appel de cette condamnation.

Cependant, le tribunal a notifié que « l’internaute visionnant la vidéo ne perçoit pas la distanciation » entre fiction et réalité, « aucun élément ne permet ici de comprendre le caractère fictionnel des appels aux meurtres ».

En septembre 2018, le rappeur était sorti de l’anonymat suite à la polémique lancée par Dieudonné et des militants d’extrême-droite, qui avaient repéré puis partagé la vidéo sur les réseaux sociaux, dans le but de dénoncer le « racisme anti-blanc ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.