Mardi 5 mars, le tribunal d’instance de Lyon (Rhône) a débouté les plaignants qui avaient attaqué le laboratoire Merck en justice.

Pas moins de 4 113 patients avait décidé de poursuivre la compagnie pharmaceutique allemande suite à la mise sur le marché de la nouvelle formule du Levothyrox.

Cette action collective fait suite à des troubles importants : désordre digestif, fatigue extrême, perte de poids, insomnie, vertige, crampe…

Des poursuites ont été engagées suite à cette plainte déposée au motif de « défaut d’information ».

Chaque plaignant réclamait une indemnisation de 10 000 euros à Merck, soit 41,13 millions d’euros au total.

Cependant, le tribunal a estimé que le laboratoire est dans son bon droit, expliquant que les informations sont « suffisamment précises et pertinentes », avant d’ajouter que « la qualité et la valeur thérapeutique du médicament nouvelle formule » sont « certaines ».

Florent Bensadoun, le directeur juridique du laboratoire Merck France, s’est réjoui de cette décision : « le juge a reconnu la pertinence, au regard du cadre reglementaire en vigueur, du dispositif d’information mis en place lors de la transition, entre mars et septembre 2017, de l’ancienne à la nouvelle formule du Levothyrox ».

Christophe Léguevaques, l’avocat des plaignants, a tenu un tout autre discours à l’agence de presse Reuters : « c’est une grosse déception pour moi et pour les malades qui attendaient une reconnaissance de la justice de leurs souffrances. Et on leur dit aujourd’hui que c’est simplement un problème sociologique et non pas juridique. Ces termes ne sont pas acceptables pour les malades ».

Il a évoqué la possibilité de faire appel.

En septembre 2017, une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon pour « tromperie aggravée, atteintes involontaires à l’intégrité physique et mise en danger d’autrui ».

En novembre dernier, des « réquisitions supplétives » avait été prise par le parquet pour « homicide involontaire ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.