Poursuivi au motif de crimes contre l’humanité, Laurent Gbagbo a été acquitté mardi 15 janvier par la Cour pénale internationale (CPI).

Cette décision a immédiatement été contestée par le procureur de la CPI, qui a fait appel, alors que les magistrats de la Cour avaient ordonné la remise en liberté de l’ancien chef d’État ivoirien.

Charles Blé Goudé, qui était à la tête du mouvement des Jeunes patriotes et aussi le bras droit de Laurent Gbagbo pendant sa présidence, est également concerné par ces décisions d’acquittement, de remise en liberté, puis par cet appel du procureur.

Ainsi, les deux accusés sont contraints de « rester sous la garde de la CPI » en attendant la suite de cet appel du procureur.

Laurent Gbagbo est en détention depuis 2011 pour divers crimes commis en marge de la crise de 2011, quand il avait refusé de reconnaitre la victoire de son rival Alassane Ouattara, soutenu par la France et l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Il avait fini par être arrêté en avril 2011. Il s’agissait du premier chef d’État remis à la CPI.

L’ancien président ivoirien et Charles Blé Goudé sont accusés de persécutions, actes inhumains, viols et meurtres, accusations qu’ils ont toujours réfutées.

Après cet acquittement, se pose la question de la capacité de la CPI à juger des dirigeants et personnalités politiques influentes.

En effet, la plupart de ces dossiers donnent lieu à des acquittements ou des échecs qui mettent en cause la légitimité de cette instance internationale.

Suite à l’acquittement de Laurent Gbago, les partisans de l’accusé ont exprimé leur satisfaction à travers tout le pays, tandis que les autorités ont appelé à « garder de la compassion pour les victimes ».

La fille de Laurent Gbagbo, Maie Laurence, s’est exprimée mercredi : « nous n’avons pas encore été autorisés à lui parler parce que je pense que la paperasse est en cours de traitement. Mais nous supposons que le plan est de retourner en Côte d’Ivoire ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.