Jeudi 21 mars, le bureau du Sénat a saisi la justice au motif de « suspicion de faux témoignage » dans le cadre de l’affaire Benalla.

Dans ce nouvel épisode, Alexandre Benalla, Vincent Crase et trois responsables de l’Élysée sont soupçonnés « d’omissions, d’incohérences et de contradictions » dans leurs déclarations au cours des auditions face à la commission d’enquête de l’institution.

Il s’agit du général Lavergne, le chef du groupe de sécurité de la présidence de la République, le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler et Patrick Strzoda, le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron.

Mercredi, Alexandre Benalla a été mis en examen dans le cadre du « selfie armé » pour « violences volontaires en réunion » ainsi que « port et détention non autorisés d’armes de catégorie B ».

Dans ce volet de l’affaire Benalla, le jeune homme est poursuivi suite à une photo prise avec une arme à la main au cours de la campagne présidentielle de 2017 à Poitiers.

Au moment des faits, l’accusé n’avait l’autorisation de porter une arme uniquement dans le QG d’En marche !

En novembre, il avait déjà été entendu par les juges, à qui il avait expliqué qu’il s’agissait d’un « pistolet à eau ». Il n’avait pas été mis en examen au motif de vérification.

En outre, il est accusé d’ingérence dans l’action des forces de l’ordre au cours d’une arrestation violente survenue au Jardin des plantes à Paris.

Avec ces nouvelles mises en examen, l’affaire Benalla met à mal les relations entre le Sénat et l’exécutif, fragilisé par de nombreux rebondissements depuis les premières révélations faites par Le Monde en juillet 2018.

Dans une interview pour Le Figaro, Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale, a dénoncé : « nous assistons à une attaque qui est d’une agressivité inédite et une atteinte directe à la séparation des pouvoirs ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.