Vendredi 8 février, la mairie de Paris a saisi la justice à l’encontre de la plateforme de location Airbnb, selon une information du Journal du dimanche, confirmée par l’AFP.

Dans cette nouvelle affaire, « la réglementation n’est pas respectée », a fait savoir Anne Hidalgo, la maire de la capitale.

Il est question de 1 000 logements mis en ligne sans numéro d’enregistrement.

D’après des proches de l’élue, « trente-et-un agents assermentés » ont analysé les annonces de location « dans les arrondissements les plus touchés par la location », du 1erau 7èmeet le 18ème.

Selon la loi ELAN, qui porte sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, le contrevenant s’expose à une amende d’un montant de 12 500 euros par logement qui ne respecte pas la réglementation.

Dans ce nouveau bras de fer entre la mairie de Paris et Airbnb, la plateforme de location risque une amende de 12,5 millions d’euros.

Anne Hidalgo a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) : « c’est une question sensible », elle « ne souhaite pas que Paris se retrouve dans la situation de Venise ou Barcelone, où la population s’élève contre les visiteurs ».

Ainsi, « ce n’est pas de l’économie de partage mais de la prédation, pas de l’artisanat mais de l’industrie lourde », conclut Mme Hidalgo.

Des études à l’initiative de la mairie de la capitale mettent en évidence une baisse du nombre d’habitants dans ces quartiers du centre historique de Paris.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.