Dans la matinée du 17 avril, Alan Garcia, ancien président du Pérou, s’est suicidé à son domicile de la capitale Lima, alors que les policiers étaient sur le point de l’arrêter.

Dès leur arrivée sur place, l’homme de 69 ans s’est enfermé dans son bureau, prétextant vouloir appeler son avocat, avant de se tirer une balle dans la tête.

Transporté immédiatement dans un hôpital de la ville, il est mort dans la journée suite à ses blessures.

Alors que le gouvernement a décrété trois jours de deuil national, les proches du défunt se sont opposés aux honneurs d’État réservés aux présidents.

En effet, Alan Garcia était impliqué dans une affaire de corruption d’ampleur internationale, mettant en cause plusieurs présidents péruviens.

Une enquête avait été ouverte en 2018 pour blanchiment d’argent. Il est question de pots-de-vin versés par la compagnie du BTP brésilienne Odebrecht.

Cette société est liée à Petrobas, la compagnie pétrolière au cœur d’un scandale de corruption au Brésil, qui a donné lieu à « l’opération Lava Jato ».

Ces pots-de-vin étaient distribués dans le but d’obtenir d’importants appels d’offre dans plusieurs pays d’Amérique latine et sur le continent africain.

Au cours de la décennie en question, pas moins de 788 millions de dollars auraient été distribués par Odebrecht, selon le ministère de la Justice américain.

En ce qui concerne le Pérou, la compagnie du BTP brésilienne a reconnu le versement de 29 millions de dollars pour la période de 2005 à 2014.

Face aux accusations, Alan Garcia avait déclaré ne rien avoir touché de ces pots-de-vin.

Aussi, il avait dit qu’il ne se déroberait pas, comme il avait tenté à plusieurs reprises. Ce qui lui avait valu une interdiction de quitter le territoire.

Dans cette enquête, trois autres présidents du Pérou sont dans le viseur de la justice.

Il s’agit de Pedro Pabla Kuczynski, Ollanta Humala et Alejandro Toledo.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.