Dimanche 25 mars, le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont a été arrêté près de la frontière entre le Danemark et l’Allemagne.

Arrêté par la police germanique, le parquet a fait savoir que M. Puigdemont sera présenté à un juge allemand dès le lundi 26.

Dans un communiqué, le parquet explique « cette comparution n’aura pour but que de vérifier l’identité de la personne arrêtée. Le tribunal régional du Schleswig-Holstein à Schleswig aura ensuite à décider si Monsieur Puigdemont doit être placé en détention en vue d’une remise » aux autorités espagnoles.

En effet, l’Espagne a émis un mandat d’arrêt européen à son encontre suite au référendum illégal sur l’indépendance de la Catalogne en octobre 2017.

La justice espagnole avait engagé des poursuites contre de nombreux indépendantistes catalans, dont Carles Puigdemont, pour « sédition » et « rébellion ».

L’ex-président de la Catalogne s’était réfugié alors en Belgique.

Vendredi 23 mars, Pablo Llarena, juge à la Cour suprême d’Espagne, a annoncé que treize indépendantistes catalans sont accusés de « rébellion », et que six mandats d’arrêt avaient été réactivés ou émis à l’encontre de six dirigeants catalans.

Le juge accuse directement Carles Puigdemont d’avoir mis en place ce référendum d’autodétermination alors qu’il avait été interdit par la justice espagnole et aussi malgré « le grave risque d’incidents violents ».

Vendredi, cinq indépendantistes catalans ont été placés en détention préventive, dont le candidat à la tête de l’exécutif de Catalogne, Jordi Turull.

Malgré une majorité absolue, les indépendantistes peinent à investir un nouveau président au Parlement, avec l’arrestation de Jordi Sanchez précédemment et celle de Jordi Turull vendredi 23.

Les indépendantistes ont jusqu’au 22 mai pour résoudre cette crise, sans quoi de nouvelles élections devront être organisées.

En attendant, la région reste sous la tutelle du gouvernement madrilène.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.