Mardi 24 octobre, deux leaders du « mouvement des parapluies » ont été libérés sous caution à Hongkong. Ils avaient été condamnés en appel à six et huit mois de prison pour leur participation à une manifestation illégale en 2014.

Au cours d’une audience qui a eu lieu mardi 24 octobre, Nathan Law et Joshua Wong ont été libérés sous caution dans le cadre de l’affaire du « mouvement des parapluies ».

Ils ont été condamnés en appel en août à des peines de six et sept mois de prison pour le rôle qu’ils ont joué dans un rassemblement jugé illégale.

Nathan Law et Joshua Wong, âgés de 21 et 24 ans, ont déposé un recours contre ces condamnations qui sera étudié le 7 novembre prochain.

Un troisième homme, Alex Chow, lui aussi considéré comme un des leaders, a été condamné en appel à sept mois de prison.

Cependant, M. Chow, n’était pas concerné par cette audience.

En août 2016, un premier jugement avait été rendu mais le parquet, pour qui ces condamnations étaient trop légères, avait saisi la cour d’appel.

Le 26 septembre 2014, les trois protagonistes s’étaient introduits dans le Civic Square après avoir escaladé les grilles à l’entrée.

Cette irruption dans le complexe du gouvernement de la province de Hongkong était à l’origine d’un mouvement prodémocratie important.

Plusieurs manifestations de masse avaient suivi mais les autorités chinoises s’étaient montrées inflexibles.

Pour se protéger du gaz lacrymogène utilisé par les forces de l’ordre, les manifestants s’étaient servis de parapluies, ce qui a donné le nom au mouvement.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.