Vendredi 1ermars, le parquet Bobigny (Seine-Saint-Denis) a annoncé la convocation de Jean-Luc Mélenchon dans le cadre de l’enquête ouverte après des échauffourées avec la police au cours d’une perquisition au siège de la France insoumise (LFI) en octobre 2018.

La semaine prochaine, deux députés et le leader de LFI devraient être entendus par les enquêteurs.

D’après l’hebdomadaire L’Express, il s’agit d’Alexis Corbière et Adrien Quatennens.

Ces trois cadres sont convoqués au motif de « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ».

En octobre dernier, des débordements avaient émaillé des perquisitions menées chez Jean-Luc Mélenchon et au siège du parti politique LFI.

Le parquet enquêtait alors sur des soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen et sur les comptes de campagne concernant la présidentielle de 2017.

Chez lui, Mr Mélenchon avait dénoncé via une vidéo en directe sur les réseaux sociaux une « énorme opération de police politique ».

Face aux caméras de télévisions, il avait ensuite appelé à « enfoncer la porte » du siège en cours de perquisition, bousculant au passage un agent de police et un représentant du parquet.

Les images, d’une violence peu commune de la part de la classe politique envers les forces de l’ordre, avaient été reprises sur toutes les chaines de télévisions.

Suite à cet épisode houleux, une enquête a été ouverte par le Parquet de Paris pour « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique » et « menaces ou actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire ».

La Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) s’est vue confiée les investigations.

Comme l’a expliqué le parquet de Bobigny, le dossier a été dépaysé « dans un souci d’impartialité ».

En outre, un juge d’instruction a été nommé au mois de novembre pour enquêter sur l’affaire des emploi présumés fictifs et les comptes de campagne du parti LFI suite à cette perquisition.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.