Mardi 12 juin, une plainte a été déposée à Fréjus (Var) à l’encontre du député Rassemblement national (RN) Gilbert Collard au motif de viol.

Xavier Tarabeux, le procureur de la République de Marseille, a annoncé « j’ai saisi le directeur de la police judiciaire pour enquête », à la suite de la « plainte pour des faits de viol à l’encontre de Me Collard ».

Le député du département du Gard a formellement démenti ces accusations sur les réseaux sociaux, « j’apprends par BFM, qu’une personne dont j’ignore le nom, vient de porter plainte contre moi pour « un viol » que j’aurais commis en 2006 dans mon bureau, où travaillaient 10 avocats, 6 secrétaires et mon épouse ! », avant d’ajouter « je n’ai jamais eu un geste déplacé à l’égard de quiconque ».

L’avocat âgé de 70 ans fait régulièrement parler de lui par ses déclarations sulfureuses. En mai 2011, il avait assuré la défense de femmes qui accusaient d’agressions sexuelles et de viols l’ex-secrétaire d’État Georges Tron.

Il avait également été l’avocat de Pierrette Le Pen, la mère de la présidente du parti d’extrême droite RN Marine Le Pen, pour son fracassant divorce au cours des années 80.

Gilbert Collard a défendu des personnalités issues de tous les milieux, comme le sportif Richard Virenque, l’ancien ministre Charles Pasqua ou encore Laurent Gbagbo, l’ancien président de la Côte d’Ivoire.

Alors qu’il est entré à l’Assemblée nationale en 2012, Me Collard avait déclaré « au Parlement (…) on s’y emmerde ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.