Vendredi 20 juillet, le tribunal du district central de Séoul a condamné Park Geun-hye à une peine de huit ans de prison, qui s’ajoute à la peine de vingt-quatre ans dont elle a écopé au mois d’avril.

Dans ce dossier, l’ancienne dirigeante de la Corée du Sud, qui n’était pas présente à l’énoncé du verdict, a été reconnue coupable de détournement de fonds et pour son intervention illégale dans le processus de désignation des candidats de son parti à l’occasion des élections législatives de 2016.

L’accusée, âgée de 66 ans, a écopé une peine de six ans de prison pour avoir détourné 3,3 milliards de wons, l’équivalent de 2,6 millions d’euros, des fonds alloués aux services de renseignement (NIS).

Selon le tribunal, trois anciens cadres du NIS ont affirmé avoir été obligé de détournés des sommes importantes sur ordre de la présidente déchue.

Avec ces sommes d’argent, Mme Park aurait payé l’entretien de sa résidence privé, mais ces détournements auraient également permis le financement d’un magasin où l’accusée et sa sulfureuse confidente Choi Soon-sil faisait leurs emplettes en toute tranquillité.

Choi Soon-sil a par ailleurs été condamnée à une peine de vingt ans de réclusion pour ingérence dans les affaires d’État, corruption et abus de pouvoir.

Sa relation avec l’ex-présidente lui avait permis de faire chanter de nombreuses entreprises coréennes, dont le fleuron de l’économie du pays, la firme Samsung.

Park Geun-hye a également été condamnée à deux ans de prison pour son intervention illégale dans le processus de nomination des candidats de son parti conservateur aux élections législatives il y a deux ans.

Ces peines de prison ne sont pas confondues, par conséquent, elle devra effectuer trente-deux années de prison en tout.

En avril dernier, Mme Park a été condamnée à vingt-quatre ans de prison pour corruption et abus de pouvoir suite à un scandale sans précédent dans l’histoire du pays.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.