Jeudi 16 mai, le Parquet national financier (PNF) a requis une peine de quatre ans de prison ferme assortie d’une période d’inéligibilité de dix ans à l’encontre du maire Les Républicains de Levallois (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany.

L’édile francilien est poursuivi aux côtés de sa femme et première adjointe, Isabelle Balkany, contre laquelle le PNF a requis quatre ans de prison dont deux avec sursis et dix ans d’inéligibilité, comme son mari.

Hospitalisée depuis le 1ermai suite à l’ingestion importante de médicaments, cette dernière n’a pas pu se présenter devant la 32èmechambre du tribunal correctionnel de Paris.

Les deux époux sont poursuivis pour « fraude fiscale », ils sont accusés d’avoir manqué à leurs obligations fiscales.

Le fisc a évoqué une dette de quatre millions d’euros suite à des défauts de paiement de l’impôt sur la fortune (ISF), mais aussi pour une sous-évaluation de leurs revenus pour la période de 2009 à 2014.

Au cours de l’audience jeudi, Arnaud de Laguiche, l’un des procureurs du PNF, a lâché « vous êtes aussi un grand fraudeur fiscal monsieur, de tels comportements, notamment quand ils viennent d’élus, ne sont pas tolérables ».

Le prévenu a reconnu avoir « fait des fautes », avant de rajouter « mais j’ai trouvé le réquisitoire excessif. J’espère que le tribunal en tiendra compte ».

Dans ces réquisitions, le parquet a également réclamé le mandat de dépôt à l’encontre de Patrick Balkany.

Alors que ce dernier a annoncé sa candidature pour les élections municipales de 2020 dans sa commune, il est désormais possible qu’il soit mis sous écrou.

Le délibéré sera rendu le 13 septembre prochain.

En outre, à partir de lundi 20 mai et jusqu’au 20 juin, le second volet s’ouvre devant la même chambre du tribunal correctionnel de Paris, mais cette fois pour des accusations de « corruption » et « prise illégale d’intérêt ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.