Vendredi 17 mai 2019, le parlement de Taïwan a légalisé, à la suite d’un vote largement majoritaire, le mariage entre personnes de même sexe. Une date plus que symbolique puisqu’il s’agit de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie.

En 2017, une première mesure avait déjà été prise jugeant comme anticonstitutionnel de priver des personnes du même sexe de se marier. Dès lors le processus de législation était engagé.

Cette loi était l’une des promesses de campagne de l’actuelle présidente Tsai Ing-wen qui a signifié sa joie sur Twitter dès le résultat du vote : « nous avons une chance d’écrire l’histoire et de montrer au monde que des valeurs progressistes peuvent s’implanter dans une société est-asiatique ».

Durant le vote et sous une pluie battante, des dizaines de milliers de manifestants ont attendu devant le parlement pour exprimer leur enthousiasme face à la mesure.

Taïwan est désormais le premier pays du continent asiatique à autoriser le mariage gay. Fort d’une grande communauté homosexuelle, l’île organisait déjà la plus grande Gay Pride de toute l’Asie. Elle se place, avec cette mesure, comme un pays aux valeurs progressistes.

Pour autant, cette nouvelle mesure ne fait pas oublier les dérives de certains pays voisins tel que le Brunei qui souhaitait imposer plus tôt dans le courant du mois de mai, la lapidation pour les homosexuels. La mesure n’a finalement pas été prise face aux nombreuses indignations internationales qu’elle a suscitée.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.