Mercredi 22 novembre, le Tribunal pénal international (TPI) a condamné à la prison à vie Ratko Mladic aux motifs de crimes de guerre, crime contre l’humanité et génocide pendant le conflit de l’ex-Yougoslavie au début des années 90.

Le chef de guerre Ratko Mladic a été reconnu coupable de crimes de guerre, crime contre l’humanité et génocide par le Tribunal pénal international mercredi 22 novembre après plus de cinq années de procès.

Cette condamnation constitue le dernier volet des condamnations des trois  hauts responsables de la guerre en ex-Yougoslavie.

En effet, après le décès en 2006 de Slobodan Milosevic et la condamnation à quarante ans de prison de Radovan Karadzic, cette décision du TPI condamne à la perpétuité le troisième responsable du nettoyage ethnique en Bosnie.

Surnommé « le boucher des Balkans », Ratko Mladic a été reconnu coupable pour sa responsabilité dans le siège de Sarajevo, qui a duré plus de trois ans et fait plus de 10 000 morts.

Il est aussi désigné comme principal responsable du massacre de Srebrenica, pendant lequel environ 8 000 garçons et hommes de confession musulmane ont été tués.

Entre 1992 et 1995, ce conflit avait causé la mort de plus de 100 000 personnes et de plus de deux millions de déplacés.

Inculpé dès l’été 1995, Ratko Mladic était en cavale pendant seize ans. Il a été arrêté chez un membre de sa famille en 2011 avant d’être placé en détention à La Haye.

SOURCE

 

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom