Lundi 28 octobre, un individu a attaqué la mosquée de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) et a blessé deux personnes par arme à feu.

L’auteur, Claude Sinké, 84 ans, a été arrêté rapidement après les faits.

Cet homme est un ex-membre du parti d’extrême droite le Rassemblement national.

Mercredi 30 octobre, le parquet de Bayonne a annoncé sa mise en examen « des chefs de tentatives d’assassinat, dégradation et destruction aggravées, violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique et violence avec arme ».

Placé en détention provisoire, le prévenu encourt la réclusion criminelle à perpétuité, a précisé le parquet.

Dans la même journée, le procureur de la République a fait part des résultats de l’expertise psychiatrique, évoquant « une altération partielle de son discernement et/ou du contrôle de ses actes ».

Cependant, Claude Sinké a pu être présenté à un juge.

L’octogénaire a expliqué aux enquêteurs vouloir « venger la destruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris », attribuée selon lui aux musulmans.

Dans la journée de lundi, il a tenté d’incendier le lieu de culte avant de tirer avec une arme à feu sur deux personnes qui fréquentaient la mosquée, les blessant au niveau du bras et de la poitrine.

L’avocat des victimes, Méhana Mouhou, a demandé la saisine du parquet national antiterroriste (PNAT), dénonçant une « ineptie judiciaire ».

Il a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) : « c’est un acte terroriste, c’est la définition du code pénal », « cette tentative d’assassinat porte gravement atteinte à l’ordre public », « on refuse de se constituer parties civiles pour ne pas participer à cette mascarade ».

L’avocat a notamment expliqué « il y a eu des actes préparatoires de repérage de la mosquée. Sa motivation est claire : tout le monde le dit dans son entourage qu’il est islamophobe et raciste, il a une bonbonne de gaz, il a des armes, il y a un ciblage. Donc, il avait une conscience parfaite de ce qu’il a fait ».

Une audience avec le procureur général antiterroriste pourrait se tenir jeudi.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.