Vendredi 3 janvier, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour viols sur mineur à l’encontre de Gabriel Matzneff.

L’ouverture de cette enquête intervient au lendemain de la parution du livre de Vanessa Springora Le consentement.

Dans cet ouvrage, l’auteure livre un témoignage sur sa relation intime avec Gabriel Matzneff, alors qu’elle n’avait que 14 ans et lui était déjà cinquantenaire.

Dans son communiqué, le parquet du tribunal de grande instance de Paris explique : « au-delà des faits décrits par Vanessa Springora dans son livre, les investigations, confiées à l’Office Central de Répression des Violences faites aux Personnes (OCRVP), s’attacheront à identifier toutes autres victimes éventuelles ayant pu subir des infractions de même nature sur le territoire national ou à l’étranger ».

Cette enquête a été ouverte au motif « de viols commis sur la personne d’un mineur de 15 ans au préjudice, notamment, de Vanessa Springora », d’après des précisions du parquet.

Les faits présumés se seraient passés en France mais aussi à l’étranger, Vanessa Springora et Gabriel Matzneff évoquent des relations sexuelles avec des jeunes mineurs pendant des séjours aux Philippines.

Une source judiciaire a expliqué à BFMTV qu’aucune plainte n’a été déposée dans ce dossier.

Malgré la prescription des faits, cette enquête devrait permettre d’établir ce que l’auteure a pu subir, mais aussi d’identifier d’éventuelles victimes, selon cette même source.

En réponse à ce témoignage, Gabriel Matzneff a déclaré au journal L’Express : « je ne mérite pas l’affreux portrait que – ceux qui ont lu ton livre s’accordent hélas sur ce point – tu publies de moi en ce début d’année 2020. Non, je ne le mérite pas, ce n’est pas moi, ce n’est pas ce que nous avons ensemble vécu, et tu le sais ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.