Vendredi 28 août, un fourgon de la compagnie de transport de fonds Loomis a subi un braquage à Lyon.

Selon le parquet, qui confirme une information de l’Agence France-Presse (AFP) et de la radio RTL, « le préjudice s’élève à neuf millions d’euros ».

Alors que le véhicule sortait d’une succursale de la banque de France à 9 heures du matin dans le 7èmearrondissement de Lyon, plusieurs individus armés l’ont attaqué.

Le parquet a précisé que « les malfaiteurs ont réussi à prendre immédiatement la fuite après la commission de ces faits. Aucun blessé n’est à déplorer ».

Cependant les pompiers ont dû intervenir, les auteurs du braquage ayant incendié le fourgon de transport de fonds.

Le parquet a ouvert une enquête au motif de vol avec arme en bande organisée.

La police judiciaire et la Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon sont en charge de mener les investigations.

D’après Le Progrès, un quotidien régional, deux véhicules utilitaires ont bloqué le fourgon Loomis avant que les malfaiteurs armés aient menacé les trois convoyeurs de fonds.

Ils ont ensuite pris la fuite à bord de deux autres véhicules, qui ont également été incendiés après le braquage.

Michel Tresch, qui est à la tête de la société Loomis, a relevé : « ce qui nous a un peu surpris, c’est que c’est une attaque audacieuse, en pleine ville ».

Il a tenu à rappeler « que le métier de Loomis est un métier à risque », « l’essentiel, c’est que les convoyeurs soient sains et saufs ».

Kader Bengueche, délégué CGT dans la compagnie, a tout de même déclaré que ses « trois collègues sont extrêmement choqués », un psychologue de la compagnie les recevra.

Il a précisé que ses collègues ont suivi des « formations assez poussées pour s’extraire de guet-apens (…) et là, ce qui est particulier, c’est qu’ils aient ouvert la porte aux braqueurs ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.