Jeudi 4 mai, l’artiste Fianso a été présenté à la justice après cette deuxième vidéo tournée sans autorisation sur la voie publique. Il y a dix jours, la circulation sur l’autoroute A3 avait été coupé à hauteur d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour les besoins d’un clip vidéo de l’artiste, ce qui en plus de la gêne, avait donné lieu à des échauffourées avec la police.

 

Mardi 2 mai, Sofiane Zermani ou Fianso, a été arrêté et placé en garde à vue pour « entrave à la circulation avec mise en danger de la vie d’autrui » et « manifestation illégale » suite à la vidéo musicale tournée dans les rues de la commune de la banlieue nord de Paris.

Encore une fois, l’artiste a pris cette initiative dangereuse sans autorisation, ce qui lui vaut cette comparution devant le tribunal correctionnel de Bobigny.

Toujours à proximité de la cité des 3000, l’autoroute avait été coupé en pleine journée, ce qui a évidemment occasionné un embouteillage et poussé les forces de l’ordre à intervenir le 24 avril.

Il était déjà question de l’artiste rap et de vidéo musicale. Des violences avaient éclaté entre certains figurants et la police. Fianso sera jugé pour cette affaire le 13 juin prochain.

SOURCE