Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des droits des femmes, annonce dans l'émission du mercredi 4 septembre 2013 de RMC que quatre entreprises ont été sanctionnées financièrement depuis janvier 2013 pour le non-respect de l'égalité hommes-femmes.

Lors de l'émission du mercredi 4 septembre 2013, la ministre des droits de la femme, Najat Vallaud-Belkacem, déclare que quatre entreprises n'ayant pas respecté l'égalité hommes-femmes ont eu des sanctions financières depuis janvier 2013.

Une sanction financière pour non-respect de l'égalité hommes-femmes au travail

La ministre des droits de la femme tient à rappeler que les sanctions tombent sous le gouvernement Ayrault. Quatre entreprises ont été sanctionnées en janvier 2013 pour ne pas avoir respecté l'égalité hommes-femmes. Depuis 2 700 plans d'égalité d'entreprises ont été envoyés au ministère pour se mettre en règle et ne pas risquer de se voir sanctionnées. Le 16 septembre 2013, le Sénat examine un projet de loi visant à lutter contre les inégalités des sexes surtout dans le milieu professionnel.

Le texte de loi qui sera soumis au Sénat est clair : « pas de démarche en faveur de l'égalité professionnelle, pas de marché public », martèle Najat Vallaud-Belckacem, une réelle dissuasion selon elle. En décembre 2012, un décret a renforcé les sanctions financières : les pénalités peuvent monter jusqu'à 1 % de la masse salariale pour les entreprises ne respectant pas l'égalité salariale. Ces peines sont plus lourdes principalement pour les entreprises qui n'ont pas signé un accord avec les partenaires sociaux ou un plan d'action.