Jeudi 16 juillet, le chanteur MHD est sorti de la prison de la Santé à Paris.

Il reste cependant sous contrôle judiciaire, selon une source judiciaire, information confirmée par Me Élise Arfi, l’avocate de l’artiste.

En janvier 2019, le jeune homme a été mis en examen pour « homicide volontaire » dans le cadre d’une enquête sur une bagarre mortelle survenue pendant l’été 2018 à Paris.

Toutefois, le chanteur MHD pourrait retourner rapidement derrière les barreaux.

En effet, le parquet de Paris a fait appel de cette ordonnance du 7 juillet dernier de le libérer sous contrôle judiciaire.

Cet appel doit être examiné par la cour d’appel de la capitale le 23 juillet prochain.

Ainsi, la cour d’appel pourrait casser cette ordonnance du juge des libertés et de la détention, ce qui pourrait donner lieu à un nouveau mandat de dépôt à l’encontre de l’artiste, et donc à une nouvelle incarcération.

Originaire d’un quartier populaire de Paris, MHD avait séduit un large public avec son style musical « afro-trap ».

Des personnalités comme Drake ou encore Madonna comptaient parmi son audimat.

Sa fulgurante carrière a été avortée en janvier 2019 par cette affaire de règlement de compte présumé entre deux bandes rivales dans le nord de Paris.

Le jeune homme a été mis en examen pour « homicide volontaire » avant d’être placé en détention provisoire à la prison de la Santé.

Les faits remontent dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018 au niveau du 10ème arrondissement parisien.

Un jeune homme de 23 ans, Loïc K, a été percuté par un véhicule avant d’être roué de coups et blessé à l’arme blanche.

Il n’a pas survécu à ses blessures.

Un riverain a filmé la scène depuis sa fenêtre. Sur la vidéo, on aperçoit une dizaine d’individus s’en prendre violemment à la victime.

Selon l’Agence France-Presse (AFP), le chanteur MHD, qui nie les faits, a été formellement reconnu par trois témoins.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.