Vendredi 7 août, Jérôme Bourrier, le procureur de la République de Bayonne (Pyrénées-Atlantique), a annoncé la mise en examen d’un adolescent dans le cadre de l’enquête relative à l’incendie de la forêt de Chiberta sur la commune d’Anglet.

Le suspect, âgé de seize ans, a été placé en détention provisoire, selon les réquisitions du parquet.

Il est poursuivi « pour fait criminel de destruction volontaire par incendie ».

Au cours d’une conférence de presse, le procureur a expliqué que l’adolescent « s’est vanté auprès de ses camarades d’en être l’auteur ».

Jérôme Bourrier a aussi évoqué une « tendance à la pyromanie » chez le jeune suspect, connu des services de police après un incendie dans le foyer où il réside.

En outre, une habitante avait pu fournir un signalement aux enquêteurs.

Le 30 juillet dernier, cet incendie avait ravagé 167 hectares dans la forêt d’Anglet.

La police judiciaire de Bayonne, qui est en charge des investigations, a pu relever des « indices graves et convergents » qui accusent le jeune homme.

L’enquête a révélé l’endroit d’où le feu est parti, un complexe sportif près du stade Orok Bat.

Cependant, « le mode opératoire n’est pas établi. On n’a pas de certitudes sur la manière dont le feu a été enclenché », d’après les précisions du procureur.

Claude Olive, le maire d’Anglet, avait déclaré qu’un « drame humain » avait pu être éviter.

Dans l’agglomération de Bayonne-Biarritz-Anglet, cette forêt est constituée de pins répartis sur 270 hectares, avec de nombreuses habitations en son sein.

Cet incendie a détruit 167 hectares et cinq maisons d’un lotissement à proximité de la forêt.

Aussi, le procureur a annoncé l’hospitalisation de vingt-six personnes.

Le jeune suspect encourt une peine de vingt ans de réclusion pour les faits qui lui sont reprochés.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.