Parquet national financier : deux magistrats visés par une enquête

Vendredi 18 septembre, une enquête administrative a été ouverte contre deux magistrats du Parquet national financier (PNF).

Cette enquête intervient quelques jours seulement après la remise du rapport de l’Inspection générale de la justice (IGJ) sur l’affaire des écoutes de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy.

Ce rapport est plutôt favorable au Parquet national financier.

Cependant, le garde des Sceaux Éric Dupont-Moretti s’est exprimé sur cette affaire dimanche 20 septembre.

Au micro de franceinfo, il a déclaré : « on lit des faits qui seraient susceptibles d’être considérés comme des manquements au devoir de diligence, de rigueur professionnelle et de loyauté ».

Le ministre a également indiqué : « dès que cette inspection a été ordonnée par Mme Belloubet, les tirs de barrages ont été mis en place notamment par les syndicats de magistrats qui ont saisi le Conseil d’État en disant “cette inspection est illégale” », lesdeux magistrats mis en cause dans ce dossier sensible « sont des gens qui convoquent les Français tous les jours, qui leur demandent des comptes, qui exigent de la transparence, et qui ne veulent pas répondre à un certain nombre de questions quand elles leur sont posées, mais on marche sur la tête ».

Il regrette qu’Eliane Houlette, qui dirigeait le PNF, n’accepte pas de « répondre aux inspecteurs », mais veut bien donner « une interview dans “Match” de 6 pages ».

Il est reproché au Parquet national financier d’avoir consulté des relevés téléphoniques détaillés de certains avocats dans l’affaire des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy et Thierry Herzog, son avocat.

Le garde des Sceaux, alors avocat, avait été personnellement concerné par ces écoutes au moment des faits.

Il avait dénoncé des « méthodes de barbouzes » et avait déposé une plainte pour « atteinte à la vie privée ».

Cette plainte a été retirée le jour de sa nomination au sein du gouvernement en juillet.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.