Lundi 24 décembre, la justice américaine a condamné la Corée du Nord à payer plus de 500 millions de dollars à la famille d’Otto Warmbier.

Cet étudiant à l’université de Virginie avait été incarcéré dix-huit mois par le régime autoritaire nord-coréen, alors qu’il participait à un voyage organisé.

Le jeune homme de 22 ans a été arrêté pour un vol d’une affiche de propagande. Il a été condamné à quinze ans de travaux forcés par la justice de Corée du Nord.

Après dix-huit mois passés en prison, Otto Warmbier a été rapatrié aux États-Unis alors qu’il était dans le coma et qu’il avait contracté le botulisme. Il est décédé en juin 2017.

Pour la juge d’un tribunal de Washington Beryl Howell, la Corée du Nord est « responsable de la torture, de la prise d’otage et du meurtre extrajudiciaire d’Otto Warmbier, ainsi que des blessures infligées à son père et sa mère, Fred et Cindy Warmbier ».

La juge a également précisé : « une famille américaine, les Warmbier, a subi directement la brutalité de la Corée du Nord quand (le régime de Pyongyang) a arrêté leur fils pour l’utiliser comme un pion dans les manigances de cet État totalitaire et sa confrontation avec les États-Unis ».

Elle s’appuie notamment sur le rapport d’un neurologue qui explique qu’Otto Warmbier aurait subi des lésions cérébrales, possiblement causées par des méthodes de torture telles que la simulation de noyade, l’étouffement ou des chocs électriques.

Ainsi, plus de 501 millions de dollars ont été octroyés à la famille de la victime au titre de dommages et intérêts. Cependant, les chances que la Corée du Nord se décide à payer cette somme restent infimes.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.