Nouveau rebondissement dans l'affaire Snowden : le jeudi 1er août, la Russie a annoncé qu'elle accepte d'être une terre d'asile pour Edward Snowden pendant un an.

Bloqué depuis le 26 juin 2013, Edward Snowden a fait plusieurs demandes d'asile à la Russie. A travers la voix de son avocat, il a été annoncé, jeudi 1er août 2013, que la Russie accepte de lui accorder l'asile pendant un an.

Snowden, un an de répit

La Russie a fini par accorder à Edward Snowden, l'ancien consultant de la NSA. L'avocat russe, Anatoly Kucherena, explique que le lieu reste secret puisque son client est mondialement recherché. Edward Snowden a officiellement le statut de réfugié. Il peut donc se déplacer librement sur le territoire russe.

Snowden étant à l'abri en Russie, son avocat a décidé de commencer les négociations avec l'administration américaine. Le plus surprenant dans l'affaire Snowden est l'absence de manifestation des Etats-Unis. En effet, Barack Obama doit venir en septembre 2013 pour le sommet du G20 et pour le moment, il n'a pas annulé.

Des tentions entre les Etats-Unis et la Russie

Si pour le moment, Iouri Ouchakov, conseiller du président russe, ne semble pas préoccuper par la venue du président américain. En effet, le G20 est prévu en septembre 2013 avec tous les chefs des Etats. Barack Obama doit donc se rendre en Russie.

Du côté du Washington, le discours n'est pas le même. La venue du président américain semble comprise. Il semble que le doute continuera de planer tant que les négociations ne seront pas abouties.