Mercredi 24 octobre, la cour d’assises des Hauts-de-Seine a condamné à une peine de trois ans de prison ferme Sidney Amiel pour viol et plusieurs agressions sexuelles.

En première instance, cet ancien avocat avait écopé d’une condamnation à une peine de dix de prison.

En appel, Sidney Amiel a été reconnu coupable de viol sur une ancienne collaboratrice, d’agression sexuelle sur deux clientes et son ancienne belle-fille.

Le verdict de la cour d’assises a prononcé une peine de cinq ans de prison dont deux avec sursis à l’encontre de cette ancienne figure du barreau de Chartres.

Cependant, il a été acquitté de plusieurs chefs d’accusation pour manque de preuve, contrairement à la condamnation en première instance.

Cette décision a provoqué l’effondrement des parties civiles, dont certaines étaient en pleurs.

Au cours du procès, qui a duré plus de deux semaines, dix-sept femmes ont témoigné contre Sidney Amiel.

Ainsi, des anciennes collaboratrices, secrétaires et clientes ont décrit des faits relevant du viol et des gestes déplacés, mais qui sont désormais prescrits.

L’accusé, âgé de 68 ans, a tout nié en bloc, si ce n’est son « côté volage ».

A la barre, il a déclaré « j’aime les femmes au sens propre du terme », avant de rajouter « je ne sais pas forcer une femme, je ne l’ai jamais fait de ma vie ».

Caroline Toby, son avocate, avait tenté de justifier son attitude en évoquant « une zone grise, où rien n’est certain ».

Son autre conseil, Frédéric Landon, a décrit l’accusé comme « un homme d’une autre époque », condamnable « pour sa rudesse, pour sa grivoiserie, pour sa non-attention aux autres » mais pas pour les faits qui lui sont reprochés.

Après trente ans, la carrière de Sidney Amiel a été stoppé nette en 2010 par les accusations d’agression sexuelle et viol émises par cinq femmes.

Élu socialiste au sein de sa municipalité, il était à l’époque reconnu pour ses qualités d’avocat spécialisé en droit social.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.