Mercredi 18 septembre, le fils de Laurent Fabius, Thomas Fabius, a été condamné à 75 000 euros d’amende.

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné le fils de l’ancien ministre pour faux, usage de faux en écriture privée et escroquerie, selon une information révélée à francetvinfo par une source proche du dossier.

Cette décision de justice intervient dans le cadre d’une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), vulgairement appelée « plaider coupable ».

Mis en examen en 2016 pour cette affaire, Thomas Fabius était poursuivi suite à une plainte de l’établissement bancaire la Société générale.

La banque accusait le prévenu de s’être fait passer pour un de ses conseillers dans casino à Marrakech au Maroc, dans le but de pouvoir jouer.

Le fils de l’ancien président de l’Assemblée nationale a été condamné pour avoir émis un faux ordre de virement pour un montant de 200 000 euros à l’adresse du casino marocain, où l’homme de 37 ans a ses habitudes.

Sa passion pour les jeux d’argent a déjà été la source de procédure.

En effet, un procureur de l’État du Nevada aux États-Unis a émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Thomas Fabius en 2015.

Il est accusé d’avoir rédigé un chèque en bois d’un montant dépassant 3,5 millions de dollars, pour régler la note de plusieurs casinos à Las Vegas en 2012.

Ce mandat est uniquement exécutoire sur le sol américain.

En France, il avait déjà fait l’objet d’une information judiciaire pour faux ouverte par le parquet de Paris.

L’entrepreneur et père de famille souffre d’une réputation de joueur invétéré, qui lui valent régulièrement des ennuis de justice.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.