Vendredi 18 octobre, la Répression des fraudes a annoncé avoir infligé une amende d’un montant de près de 900 000 euros au fournisseur d’énergie Engie au motif de démarchage abusif.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait dirigé une enquête pendant la période de juin 2017 à février 2019.

Dans un communiqué, la DGCCRF explique que ses agents « ont mis en évidence des manquements de la part d’Engie quant aux obligations réglementaires visant à protéger les consommateurs dans le cadre d’un démarchage téléphonique », « des contrats de fournitures d’énergie ont été conclus sans que la confirmation de l’offre faite par démarchage téléphonique ait été transmise au consommateur sur support durable ».

La Répression des fraudes reproche au géant de l’énergie des contrats conclus sans que tous les éléments de ces derniers ne soient fournis aux consommateurs.

Il est également question de non-respect du droit de rétractation.

Selon un rapport émis en mai 2018 par le médiateur de l’énergie, « le fonctionnement du secteur reste confus pour bon nombre et certains fournisseurs jouent sur cette méconnaissance pour conquérir des parts de marché ».

Il est question de méthodes de démarchage téléphonique parfois illégales, mais également d’une forte augmentation des propositions faites aux consommateurs pour changer de fournisseur d’énergie : « certains se font passer pour le releveur de compteur ou usurpent l’identité de concurrents ».

Les victimes de ces pratiques abusives sont malheureusement souvent des personnes âgées.

Déjà au mois de mars dernier, la cour d’appel de Versailles (Yvelines) a condamné Engie au motif de concurrence déloyale.

Le fournisseur, anciennement GDF Suez, avait écopé d’une amende d’un montant d’un million d’euros au titre de dommages et intérêts à la filiale EDF.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.