Selon une information de l’Agence France-Presse (AFP) en date du mardi 18 août, l’organisation internationale de coopération policière Interpol a levé la notice rouge émise à l’encontre de Yoann Barbereau, un ancien directeur de l’Alliance française en Russie.

Ce dernier a réussi à s’enfuir du pays en 2017 afin d’échapper à la prison.

En effet, la justice russe a condamné le ressortissant français par contumace à une peine de quinze ans de camp à régime sévère pour une affaire de pédophilie.

Pour Yoann Barbereau, ces accusations de pédophilie et cette condamnation sont le fruit d’un complot contre lui, qui a été mis en place par les services du FSB (sécurité russe).

Alors qu’il était le directeur de l’Alliance française d’Irkoutsk en Sibérie, l’homme de 42 ans avait été arrêté en février 2015 devant sa famille.

Suite à cette arrestation, il a été emprisonné pendant 71 jours avant d’être interné dans un hôpital psychiatrique.

Il a fini par être placé sous le régime de la résidence surveillée dans la ville d’Irkoutsk, d’où il est parvenu à s’échapper pour rejoindre l’ambassade de France dans la capitale russe.

Suite à ça, Yoann Barbereau a réussi à quitter la Russie pour la France, où il réside depuis l’automne 2017.

Cependant, cette notice rouge, qui s’accompagne d’un avis de recherche international relayé à tous les membres d’Interpol, ne lui permettait pas de quitter l’hexagone.

Interrogé par l’AFP, le quadragénaire a déclaré sur le ton de l’humour : « cela signifie que le monde s’ouvre de nouveau. Si le Covid me prête vie, peut-être, pourrais-je voyager un jour ».

Il a également précisé : « ce que je retiens surtout, c’est la motivation de la décision. C’est une reconnaissance à demi-mot de la machination et du Kompromat ».

En outre, l’homme originaire de Nantes a fait condamner l’État français à lui verser 300 000 euros au titre de la « protection fonctionnelle » en avril dernier.

Il a précisé : « il ne me reste plus qu’à obtenir gain de cause auprès de la Cour européenne des droits de l’homme et à faire condamner la Russie. Symboliquement, ça serait satisfaisant pour moi ».

Yoann Barbereau est l’auteur du livre « Dans les geôles de Sibérie », paru en 2020 aux éditions Stock.

Il y fait part de ses péripéties entre la Russie et la France.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.