Jeudi 14 septembre, Le Monde publiait une enquête sur les accointances entre Philippe Narmino, le directeur des services judiciaires de Monaco, et le milliardaire Dmitri Rybolovlev. Quelques heures après cette publication, M. Narmino annonçait son départ.

L’enquête publiée par Le Monde jeudi 14 septembre a eu un effet instantané sur la carrière professionnelle de celui qui avait été nommé directement par le prince Albert.

En effet, dans un communiqué publié le même jour, Philippe Narmino a annoncé « les mises en cause personnelles dont je fais l’objet et les attaques répétées subies par l’institution judiciaire ne me permettent plus d’en assurer convenablement le charge ».

Cette « mise en retraite anticipée » intervient alors que le journal Le Monde a publié une enquête qui met en exergue les liens étroits entre l’équivalent du ministre de la justice monégasque et le président de l’AS Monaco, le russe Dmitri Rybolovlev, alors que ce dernier est aux prises avec la justice de la principauté.

Selon les révélations du Monde, l’oligarque russe se servait servi de l’avocate Me Tetiana Bercheda pour influer sur la justice. Le contenu du téléphone de l’avocate a révélé une relation conflictuelle avec de nombreux cadeaux de la part de M. Rybolovlev adressés à M. Narmino.

Un DVD-Rom contenant des SMS par centaines met en lumière l’existence d’un réseau occulte dont l’action bénéficie directement au milliardaire russe. Il a été remis à un juge d’instruction monegasque.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.