Mardi 19 novembre, le parquet de Suède a annoncé l’abandon des poursuites à l’encontre de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks.

L’Australien est accusé d’avoir agressé sexuellement une femme en 2010.

En effet, la plaignante, trentenaire au moment des faits, a évoqué un rapport non consenti pendant qu’elle dormait, et sans préservatif, ce qu’elle avait refusé à plusieurs reprises.

Cette procédure, de près de dix ans, pourrait s’avérer être un échec pour la justice de Suède.

Au cours d’une conférence de presse, Eva-Marie Persson, la procureure en chef adjointe, a déclaré : « beaucoup de temps s’est écoulé depuis les faits avec pour conséquence d’affaiblir les éléments de preuve (…) au point que j’ai décidé de classer l’enquête sans suite ».

Elle a également précisé que « tous les actes d’enquêtes ont été épuisés (…) sans apporter les preuves requises pour une condamnation », sachant que les faits seront prescrits en août prochain.

L’accusé a toujours nié le viol, reconnaissant avoir rencontré la plaignante au cours d’une conférence dans la capitale suédoise.

Julian Assange a expliqué qu’elle était consentante pour avoir des relations sexuelles avec lui et sans préservatif.

Cependant, la justice de Suède n’a pas pu le faire comparaître, ce dernier s’était réfugié dès 2012 à Londres, dans l’ambassade de l’Équateur, jusqu’à son arrestation en avril dernier.

En 2017, la justice suédoise avait déjà classé l’enquête, l’accusé ne sortant pas de l’ambassade.

Son arrestation en avril par la police du Royaume-Uni avait permis de relancer l’affaire.

Maintenu en détention à Londres, Julian Assange est dans le viseur de la justice américaine, qui réclame son extradition.

Aux États-Unis, il est accusé d’espionnage, et encourt jusqu’à soixante-quinze années de prison.

En février prochain, doit se tenir l’audience concernant son extradition.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.