Lundi 13 janvier, la Haute Cour de Lahore, au Pakistan, a annulé la condamnation à mort de l’ancien président Pervez Musharraf.

L’ex-général avait été condamné par contumace le 17 décembre 2019 par un tribunal spécial.

Poursuivi pour « haute trahison », Pervez Musharraf avait été condamné à la peine de mort pour avoir mis en place l’état d’urgence au Pakistan en 2007.

Ce jugement avait été la cible de nombreuses critiques à travers tout le pays, y compris l’armée, qui avait vivement réagi au contenu de ce jugement : « s’il est trouvé mort, son cadavre trainé jusqu’à (…) Islamabad et pendu pendant trois jours ».

Alors qu’il était exilé à Dubaï, l’accusé s’était exprimé dans une vidéo.

Alité et affaibli, il avait dénoncé une « vendetta personnelle »

Anwar Mansoor Khan, procureur général nommé par le gouvernement, avait évoqué un jugement « inconstitutionnel, contraire à l’éthique et illégal ».

Ishtiaq A. Khan, le procureur en charge de la défense du gouvernement, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) : « le dépôt de la plainte, la constitution du tribunal, la sélection de l’équipe de l’accusation sont illégaux. (…) Le jugement complet a été annulé ».

Ces informations ont ensuite été confirmées par Azhar Siddique, l’avocat de l’ex-président.

Cependant, Pervez Musharraf n’en a pas fini avec la justice de son pays.

En effet, il est mis en cause dans d’autres dossiers, la décision de continuer les poursuites à son encontre appartient désormais au parquet.

Arrivé au pouvoir en 1999 après un coup d’État, le général s’était proclamé président en 2001.

En novembre 2007, Pervez Musharraf avait suspendu la Constitution et instauré l’état d’urgence pour faire face à une situation qui lui échappait.

Cette série de mesure impopulaires avaient finalement précipité sa chute en août 2008.

Allié des États-Unis après les attentats du 11-Septembre 2001, Pervez Musharraf était une cible importante d’Al-Qaida, qui a tenté par neuf fois de le tuer, sans y parvenir.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.