Mardi 21 janvier, l’ex-maire de la commune d’Hesdin (Pas-de-Calais) Stéphane Sieczkowski-Samier a été condamné à une peine de trois ans de prison avec sursis.

Poursuivi pour « détournement de fonds publics » et « détournement d’objets saisis », le tribunal correctionnel de Boulogne a également condamné celui qui se vantait d’être le plus jeune maire de France, il a été élu à 22 ans en 2014, à cinq ans d’inéligibilité.

A cette peine, vient s’ajouter une amende d’un montant de 15 000 euros et la confiscation des sommes sur deux comptes bancaires, approvisionnés de 49 000 et 15 000 euros.

Cependant, le jeune homme a été relaxé du chef de détournement de fonds publics.

Cette condamnation est plus sévère que les réquisitions formulées le 29 octobre 2019 par Philippe Sabatier, le procureur-adjoint.

En effet, ce dernier avait requis deux années de prison avec sursis à l’encontre de Stéphane Sieczkowski-Samier.

Également mise en cause par la justice dans cette affaire, Christiane Samier, la mère du prévenu, a été condamnée à une peine de six mois de prison avec sursis.

Initialement poursuivie pour « complicité de détournement de fonds publics » et « complicité de détournement d’objets saisis », elle a été relaxée pour les faits de complicité de détournement de fonds publics.

Au mois d’août dernier, Stéphane Sieczkowski-Samier avait été révoqué par le conseil des ministres.

Cette décision rare a été appliquée seulement six fois sous la 5èmeRépublique.

Le jeune édile était poursuivi pour avoir utilisé des fonds publics pour des dépenses personnelles.

Il est question de 114 343 euros dépensés pour des travaux, du matériel, des notes de frais de restaurant et carburant ainsi que l’achat de matériel et de mobilier.

Me Bovis, l’avocat de Stéphane Sieczkowski-Samier, a annoncé l’intention de son client de faire appel de cette condamnation.

Mais le prévenu n’en a pas fini avec la justice, il est mis en cause dans plusieurs dossiers, dont acquisition d’armes de 3èmecatégorie, complicité de faux et usage de faux en écriture publique, ou encore prise illégale d’intérêts.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.