Mardi 30 juin, une cour d’appel iranienne a condamné la franco-iranienne Fariba Adelkhah à une peine de cinq ans de prison au motif de « collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale ».

En outre, l’universitaire a été condamnée à une peine de dix-huit mois de prison pour « propagande » à l’encontre des autorités iraniennes.

Cependant, Fariba Adelkhah n’aura pas à purger cette peine, mais uniquement la condamnation la plus sévère.

Cette information a été révélée par Gholamhossein Esmaïli, le porte-parole de la justice en Iran.

Alors qu’elle collabore avec le Centre de recherches internationales de Sciences Po, la condamnée avait été arrêtée en juin 2019 dès son arrivée à Teheran.

Cette arrestation concernait aussi son concubin et collègue Roland Marchal.

Les deux prévenus avaient été placés en détention à la prison d’Evin, dans la capitale iranienne.

Le porte-parole du ministère français des affaires étrangères avait évoqué une décision « exclusivement politique ».

Ce dossier avait considérablement dégradé la relation entre les autorités françaises et iraniennes, dans une période de tentative de rapprochement des États-Unis et de l’Iran par l’entremise de la France avec Emmanuel Macron en négociateur.

Au mois de mars dernier, Roland Marchal avait pu être libéré.

À la même période, Jalal Rohollahnejad, un ingénieur iranien, avait été libéré et renvoyé en Iran après avoir été incarcéré en France depuis le mois de février 2019.

Accusé de n’avoir respecté l’embargo américain, l’ingénieur était sous le coup d’une menace d’extradition vers les États-Unis.

Alors que les autorités iraniennes ne reconnaissent pas la double nationalité, Fariba Adelkhah est reconnue comme citoyenne de plein droit par la France.

Malgré cette condamnation par la justice de la République islamique iranienne, les proches de Fariba Adelkhah espèrent toujours que les négociations entreprises par l’État français auront un résultat positif : la libération de l’universitaire ou, à défaut, un aménagement de sa peine.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.