Selon une information du Canard Enchaîné en date du mercredi 22 juillet, Robert Ménard, le maire de Béziers dans l’Hérault, est visé par une enquête préliminaire ouverte pour corruption et abus de biens sociaux.

Dominique Laurens, la procureure de la République de Marseille, a confirmé l’affaire.

Cette enquête, ouverte par le Jirs, la Juridiction interrégionale spécialisée de Marseille, pour des soupçons de corruption et abus de biens sociaux, concerne le maire d’extrême droite biterrois et le promoteur immobilier Socri Reim.

Le Canard Enchaîné explique que le dossier a été ouvert en mai 2019 et se rapporte à deux opérations de communication en faveur de la maire de la ville héraultaise.

Il est question d’un versement qui remonte à 2017 d’un montant de 25 656 euros, fait par la société dirigée par Nicolas Chambon, pour une réunion politique de Robert Ménard, ainsi que du financement d’une vidéo et d’une plaquette valorisant la mairie.

Pour cette opération de communication, un slogan avait été mis en avant : « Béziers 2030, on vous annonce le futur ».

En outre, un investissement de 23 500 euros avait été fait par Socri Reim pour un projet de création de site internet qui n’a finalement pas abouti, toujours selon des précisions du Canard Enchaîné.

En 2017, la société de Nicolas Chambon avait pu acquérir un terrain pour établir un complexe hôtelier dans un des quartiers de la ville, affirme le Canard.

Dans un communiqué, la municipalité se défend : « la seule construction jamais réalisée par le groupe à Béziers a été celle du Polygone. Un centre commercial ouvert… en 2010, avant l’élection de Robert Ménard ».

Le maire de Béziers, proche du Rassemblement national, regrette ces « accusations mensongères », ces « approximations » et ces « insinuations ».

Niant catégoriquement ces accusations, il a déclaré ne pas avoir été informé avant de l’ouverture de cette enquête.

Aussi, la firme Socri Reim « conteste l’intégralité des accusations », « à Béziers comme ailleurs, toutes les opérations du groupe ont été, sont et seront menées de manière transparente, avec les plus hauts standards d’intégrité et d’éthique », précisant que « le groupe assure systématiquement, comme acteur économique, des opérations de promotion des villes et de leurs territoires, visant à valoriser l’attractivité de ses activités et de ses actifs, dans l’intérêt premier de l’entreprise »

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.